AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 • iron. (ft. alexandre ferbaut)

Aller en bas 
AuteurMessage
Adalind V. Silverton

Adalind V. Silverton

Messages : 13
Points : 19
Date d'inscription : 31/08/2014
Localisation : là où tu ne l'imagines pas. 8D

Carte d'Identité
Relations:

• iron. (ft. alexandre ferbaut) Empty
MessageSujet: • iron. (ft. alexandre ferbaut)   • iron. (ft. alexandre ferbaut) EmptyMar 2 Sep - 8:29

deep in the ocean, dead and cast away, where innocences burn in flames.



alexandre ferbaut
adalind v. silverton


Néant. Leur monde assailli n'est plus que ruine d'antan, où braises, flammes et gaz composent le paysage. Des cendres encore brûlantes flottent dans l'air on ne peut plus sec et toxique. Tout n'est qu'amas de fer brisé et de plastique fondu. La jeune femme élève son regard vers les cieux: moite, chargé d'orage et recouvert d'une masse de nuages jaune-gris. Bastet, la panthère au pelage d'ébène, parcourt les débris à la recherche de ... de tout. Tout ce qui peut leur être utile. Elles reprennent leur harassante marche, orientée vers ce bâtiment brisé et effondré, cette carcasse de l'abri où vivaient la défense de leur pays. Mais leur défense est tombée en lambeaux. Désormais, c'est marche ou crève. Et elles pénètrent sous les décombres, confiant leur vie à la chance. Une chance sur deux que les fragiles débris ne s'effondrent pas encore. Adalind se précipite vers une cabine. Abîmée, comme rouée de coups, et tentant encore de rester, écrasée par les ruines du plafond. Elle tente d'en ouvrir la porte, bloquée et tordue. Alors, elle l'enfonce avec son pied. La poussière et les cendres se dissipe, et elle entre, laissant échapper un cri de surprise. Bastet rugit, et s'élance pour protéger sa partenaire. Mais elle en ressort bien vite détendue, et c'est à sa suite que surgit une Adalind vêtue d'un habit militaire camouflage. A ses mains, une arme chargée en mode semi - automatique, atteignant les 94 cm de long et un poids de plus de 5 kg. La jolie blonde pousse un cri de guerre, agrémenté du rugissement puissant de la féline noire.



Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Alex Ferbaut

Alex Ferbaut

Messages : 98
Points : 17
Date d'inscription : 27/08/2014

Carte d'Identité
Relations:

• iron. (ft. alexandre ferbaut) Empty
MessageSujet: Re: • iron. (ft. alexandre ferbaut)   • iron. (ft. alexandre ferbaut) EmptyMar 2 Sep - 9:59


   
   
   

   
Guerre. Hostilité entre deux parties. Destruction du monde. Condamnation des habitants à errer à travers les terres désolées. Tout est débris. Cendres volantes. Gaz toxique. Les radiations pénétrant les corps des mutilés de guerre. Ces soldats. Disparus. Il n'y a plus rien. L'armée est dissoute. Les Dieux ont puni la cupidité des hommes. Terres cuites d'un soleil de plomb. Et dans les cieux des nuages orageux montrent leur nez. Zébrant d'éclairs le ciel gris. La pluie n'est pas au rendez-vous. Les rois de l'univers ne veulent pas donner une offrande à cette communauté de mortels. Oui. La pluie aurait permis aux terres de se nettoyer.

Marche. Alex avance. Pas décidé. Il a quitté son habit de loup. Il s'est défoulé. Ses yeux croisent le chemin de la ville. Détruite. Jadis régnait un air paisible. Doux. Clément. Les habitants étaient soudés. Tout le monde se connaissait. Alex a ce souvenir. Sa mémoire défaille guère. Elle est intacte. Il se souvient. De chaque parcelle de la ville. La désolation de cette guerre qui a tout emporté. La vie et le sourire des villageois. Ces souvenirs réchauffent son coeur tandis que le temps s'ébranle. Il regarde. Un oeil furtif sur toutes les parcelles réduites à néant. Chaos. Alex avance. Il se mouve à travers les décombres. Il cherche. L'air est lourde. Toxique. Ecrasant ses poumons à la dérive. Les cendres étouffent. Alex poursuit. Il foule ces terres désolées. Il passe. Prompt. Se frayant un chemin entre les débris.

Alex allume. Sa cigarette. Il lui en reste. Il les a sauvées. Alex regarde les bâtiments qu'il croise dans son chemin. Plus rien. La beauté d'antan a disparu. Il s'approche. La base militaire aux cratères d'obus se dresse dans son champ de vision. Alex s'approche. Quelques hangars ont tenu aux secousses des bombes. Son loup en lui gronde. Il flaire une présence. Une survivante? Espoir qui l'a quitté revient tirailler son corps. Une silhouette sort. Armée. Instinctivement il lève les mains en l'air. Son regard se concentre sur la panthère qui rugit. Des soldats avaient déserté. Leurs armes étaient restées. Putain. Il aurait du quitter la forêt. Plus tôt. Pour dénicher cette arme qui a terminé dans les bras d'elle. Une femme. Aux yeux bleu-turquoise. Un regard magnifique. Il ne flanche pas. Droit. Froid. Il abaisse les bras qui tombent le long de son corps. Alex ne la quitte pas des yeux. Il est prêt à bondir sur elle et la poignarder de son couteau de chasse en cas de mauvais mouvements.
   


   
codage par whatsername. sur Libre Graph'

- - - - - - - - - - - - - - - -

   

   Que fais-tu là? Ne t'ont pas dit que c'était interdit de parler aux inconnus ? De te promener dans les bois alors que le loup y est ? Je te ferai trembler. Des tremblements incessants qui te tirailleront de par et d'autre. Un sentiment violent de peur qui fera chavirer ton coeur vers les limbes. ALEXANDRE
   
Revenir en haut Aller en bas
Adalind V. Silverton

Adalind V. Silverton

Messages : 13
Points : 19
Date d'inscription : 31/08/2014
Localisation : là où tu ne l'imagines pas. 8D

Carte d'Identité
Relations:

• iron. (ft. alexandre ferbaut) Empty
MessageSujet: Re: • iron. (ft. alexandre ferbaut)   • iron. (ft. alexandre ferbaut) EmptyMar 2 Sep - 10:57

I am a soldier on my own, i don't know the way.



alexandre ferbaut
adalind v. silverton


L'ont-ils entendu, le cri du désespoir? Elle avait craché ses poumons et brûlé sa trachée. Et ils l'ont entendue! Elle simple humaine parmi les humains, tiraillée et punie pour sa cupidité. Mais ils ont eu pitié de cette pitoyable femme qui tente de survivre à partir de rien. Et de sa panthère. Une silhouette estompée par la fumée, et le silence s'installe. Comme un coup de poignard. Elle le regarde, il la regarde. Face à face. Elle est immobile, et son regard flanche, à elle. Ils brillent d'un espoir nouveau. Ses yeux d'azur étincellent. Et son arme nouvellement acquise tombe, tel un miroir qui se brise. Elle l'a lâché son arme. Et le grand animal noir reste telle une statue, le regard revolver.



Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Alex Ferbaut

Alex Ferbaut

Messages : 98
Points : 17
Date d'inscription : 27/08/2014

Carte d'Identité
Relations:

• iron. (ft. alexandre ferbaut) Empty
MessageSujet: Re: • iron. (ft. alexandre ferbaut)   • iron. (ft. alexandre ferbaut) EmptyMar 2 Sep - 12:44






Alex fixe. Ses yeux ancrés dans le bleu océan des siens. Indifférent à son charme. Elle est séduisante. Il s'avoue à lui-même cette découverte. De marbre. Il ne flanche pas. Il est surpris. Étonné. Cette femme est une survivante. Son regard suit la chute de son arme qui heurte le sol. Maladresse. Hésitation. Doit-il saisir le fusil et inverser les rôles? Alex réfléchit. Ils sont tous dans le même cas. En quête de vivres dans ce monde terrassé par l'apocalypse. Connu à cause de la guerre. Hostilités. Il faut seulement se méfier des autres. Ne faire confiance qu'à soi-même dans cette nouvelle vie.

Alex saisit l'arme et devient le meneur. Le rebelle pointe le fusil. Attente. Une réaction de la femme ou celle de sa panthère. Il garde un oeil sur la féline noire. Son loup gronde encore. Agacé. Il veut se révéler. Barrière mise. Alex ne se laissera pas facilement avoir par son double animal qui sommeille en lui. Preuve d'un contrôle de soi exigeant. Le rebelle mène le jeu. C'est lui qui a les cartes en main.

- Recule. Ordre. Ses yeux plantés dans ceux de la femme silencieuse. Alex avance. Un pas dangereux vers cette inconnue. Il veut mener la danse. Le rebelle détient le pouvoir. Un sentiment qui ruissèle dans ses veines. Confiance. Il ne peut accorder cette dernière facilement. Surtout dans ce contexte. Apocalyptique. Tout le monde est proie. Tout le monde peut être roi. Il suffit de mener la danse. De ne pas flancher. Il reste authentique. Même si sa silhouette qui juge de ses yeux. Parfaite. Lui accouple un désir incompréhensible.


codage par whatsername. sur Libre Graph'

- - - - - - - - - - - - - - - -

   

   Que fais-tu là? Ne t'ont pas dit que c'était interdit de parler aux inconnus ? De te promener dans les bois alors que le loup y est ? Je te ferai trembler. Des tremblements incessants qui te tirailleront de par et d'autre. Un sentiment violent de peur qui fera chavirer ton coeur vers les limbes. ALEXANDRE
   
Revenir en haut Aller en bas
Adalind V. Silverton

Adalind V. Silverton

Messages : 13
Points : 19
Date d'inscription : 31/08/2014
Localisation : là où tu ne l'imagines pas. 8D

Carte d'Identité
Relations:

• iron. (ft. alexandre ferbaut) Empty
MessageSujet: Re: • iron. (ft. alexandre ferbaut)   • iron. (ft. alexandre ferbaut) EmptyMar 2 Sep - 14:11

the sound of iron shocks is stuck in my head, the thunder of the drums dictates.



alexandre ferbaut
adalind v. silverton


Femme et homme se font face. Chacun y lit de la peur, de la méfiance, de la tristesse et de l'espoir. Et naïvement, elle avait laissé son arme au bel inconnu. C'est comme si elle lui avait demandé de la tuer. Elle décrit ses expressions. C'est presque si on voyait les rouages de son cerveau s'activer. Elle tente de ne pas accorder d'attention à la masse cotonneuse qui se prolifère au dessus d'eux. Et en une fraction de seconde, l'homme saisit la kalachnikov et la braque sur elle. Adalind laisse échapper un hoquet de surprise, et lève ses mains en l'air, à son tour. Bastet s'active et feule. Je suis pas sûre que ce soit la meilleure solution, ma belle. Reste avec moi. Elle reporte son attention sur l'arme, et juste pour lui faire comprendre qu'elle contrôle la féline, elle parle, de sa voix brisée.

- Bastet, calme - toi, et reste ici, s'il te plaît.

Ses lèvres tremblent, et sa voix aussi. Elle obéit aux ordres de l'étranger et fait quelques pas en arrière, plaquant son dos contre un mur de tôle. Sa poitrine se soulève avec rapidité, et ses pupilles noires ont prit la place de ses iris. Elle avait peur, oui. Ses doigts sont agités de tremblements. Bastet a les muscles tendus.



Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Alex Ferbaut

Alex Ferbaut

Messages : 98
Points : 17
Date d'inscription : 27/08/2014

Carte d'Identité
Relations:

• iron. (ft. alexandre ferbaut) Empty
MessageSujet: Re: • iron. (ft. alexandre ferbaut)   • iron. (ft. alexandre ferbaut) EmptyMar 2 Sep - 14:35


 
 
 

 
La bête feule. Alex garde son arme pointé sur la femme tout en perdant son regard sur la fauve noire. Clac. Sa langue s'accroche à son palet et décoche des bruits. La bête recule. Hésitante. Elle sait que si le rebelle tue son humaine elle ne s'en sortira pas. C'est sa moitié. Un phénomène depuis la guerre. Le corps est lié à deux âmes. Une âme humaine et une âme animal. Est-ce un don ou une malédiction? Le loup en lui crie mais il ignore son double animal qui est ancré en lui. Ils ne font qu'un. Contrairement à la femme. Son animal n'est pas dissocié. Il partage la même âme. Un seul être vivant. Lui et le loup.

Sourire. Montrant sa dentition. Ses yeux. Etincelles d'un présent partagé. Se serrer les coudes ou la tuer pour profiter de ses biens. Il détient le destin de la femme entre sa main droite. Alex s'approche. Il regarde la bête. Elle a assimilé l'ordre de sa gardienne. Le rebelle enfonce le bout de son arme qui menace les entrailles de la femme. Il la pousse pour qu'elle recule jusqu'au mur intact. Prisonnière. Sa main libre se pose sur la paroi. Proche des épaules de la douce blonde. Son regard montre son mépris. Mourir ou vivre? Il presse la détente lentement. Clic.

Aucun hurlement d'effroi. Sang absent. Elle est en vie. Le chargeur de l'arme est vide. Heureusement pour elle. Coup de chance? Certainement. Alex a senti que le fusil était vide. Son poids la trahit. Il se recule en lui tournant le dos et sourit. Légère satisfaction se lit dans ses yeux océan. Un ricanement. Il pouffe de rire et regarde la panthère. Il se nourrit de cette situation risible.
- Madame a eu peur? Il classe ses paroles entre deux rires. Et suivent ses yeux frayant un chemin dans l'étendue bleue de ce regard intense. Celui de l'inconnue.

 


 
codage par whatsername. sur Libre Graph'

- - - - - - - - - - - - - - - -

   

   Que fais-tu là? Ne t'ont pas dit que c'était interdit de parler aux inconnus ? De te promener dans les bois alors que le loup y est ? Je te ferai trembler. Des tremblements incessants qui te tirailleront de par et d'autre. Un sentiment violent de peur qui fera chavirer ton coeur vers les limbes. ALEXANDRE
   
Revenir en haut Aller en bas
Adalind V. Silverton

Adalind V. Silverton

Messages : 13
Points : 19
Date d'inscription : 31/08/2014
Localisation : là où tu ne l'imagines pas. 8D

Carte d'Identité
Relations:

• iron. (ft. alexandre ferbaut) Empty
MessageSujet: Re: • iron. (ft. alexandre ferbaut)   • iron. (ft. alexandre ferbaut) EmptyMer 3 Sep - 7:33

the rhythm of the falls, the number of dead, the rising of the horns, ahead.



alexandre ferbaut
adalind v. silverton


Il se méfie de la féline. La demoiselle ne peut s'empêcher d'esquisser un sourire en coin. Mais il lui intime de garder ses distances, et Bastet a peur pour Adalind. Alors, elle ne peut qu'obéir. La jeune femme lui offre un regard rassurant. T'inquiète pas. Je ... contrôle la situation. En réalité, elle ne contrôlait pas du tout. Elle dépendait complètement du jeune homme qui pointait le canon de l'AK-47 sur elle. Plus il s'approchait, et plus elle retenait son souffle. Il lui offre un regard maître, tandis qu'elle baisse les yeux vers l'arme sur sa poitrine. Le sourire de l'inconnu s'accentue et les jointures de ses doigts sur la détente blanchissent. Elle relève le regard. Ses prunelles charron sont noyées dans celles de l'homme. Et ses pupilles se font petites. Elle n'a plus peur, il sera la dernière image de ses yeux, et elle en est satisfaite. Mais son souffle est toujours bloqué. Son doigt bouge, et la détente est activée. Peut-être est-ce mieux pour elle, de ne pas continuer à voir de ses yeux las son monde arraché, anéanti. Qu'il la tue et prenne ses biens, elle n'a plus rien, excepté son habit militaire, et son couteau à cran d'arrêt en fer stygien qu'elle garde bien au chaud dans sa poche. Mais, il n'oserait pas ... si? Et déjà, la détente est appuyée, et pourtant, elle est toujours là, debout, sur les décombres. Elle baisse les iris vers l'arme vide. Son souffle retenu s'échappe de ses poumons rapidement. Elle est soulagée. Mais déjà, celui qui aurait pu être son bourreau s'éloigne d'elle en ricanant, et lui parle. Elle ne répondra pas à sa question. Ses iris s'électrisent, et son regard devient plus bleu que jamais. Il l'a mise en colère, ayant joué avec l'arme. Adalind voit Bastet qui ne peut retenir ses crocs plus longtemps. Ils sont découverts, les babines retroussées, et le regard prédateur. Tu peux le mettre à terre. A peine a-t-elle terminé sa phrase que la panthère s'élance, et agrippe brutalement ses griffes sur les côtes de l'homme, et le renverse rapidement sur le sol, les crocs au dessus de sa gorge. Elle rugit, furieuse. Et elle s'écarte. Vient la belle blonde qui s'agenouille au dessus de lui et sort son couteau aiguisé, qui brille à la lumière blafarde de la foudre. Il ne peut bouger, son corps l'en empêche. Et elle pose délicatement la lame sur sa mâchoire inférieure. Et elle appuie, appuie jusqu'à ce que le sang perle sur sa peau. Mais juste un peu. Elle veut le garder en vie. Enfin, elle fouille le regard bleuté de l'inconnu. Vanity peut sentir son souffle sur son visage.

- Adalind.

Elle se relève rapidement et lui confisque l'arme, avant de l'ouvrir et d'y ajouter quelques précieuses mais mortelles balles.





Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Alex Ferbaut

Alex Ferbaut

Messages : 98
Points : 17
Date d'inscription : 27/08/2014

Carte d'Identité
Relations:

• iron. (ft. alexandre ferbaut) Empty
MessageSujet: Re: • iron. (ft. alexandre ferbaut)   • iron. (ft. alexandre ferbaut) EmptyDim 21 Sep - 15:56


 
 
 

 
Retournement de situation. Aucune réponse. Juste de la colère qui électrise l'atmosphère. Il rit plus. Pris au piège sous le poids du félin. La panthère s'écarte. Et c'est l'inconnue humaine qui prend la place de son compagnon.

Les yeux du rebelle se perdent dans l'étendue bleue de celle de la maîtresse du jeu. Elle a pris les cartes en main. La lame de son couteau pénètre la chair d'Alex qui halète. Il garde son sourire. Oui. Il trouve la situation amusante malgré le fait qu'il soit dans la mauvaise posture.

Alexandre laisse échapper un rire qui sonne plus fort que le précédent. Non. Il n'a pas peur et il en joue de cette situation alors qu'elle peut le tuer en un coup de couteau. Elle peut rompre sa carotide et le condamner à une mort certaine. Pourtant il ne se laisse pas intimider par elle. Il reste authentique. C'est à dire le grand gamin.

- Je n'ai pas l'habitude qu'une demoiselle me chevauche ainsi. Une ironie sortie. Et en un sourire il déploie ses dents légèrement jaunies par la fumée des cigarettes qu'il a pues fumer toute sa vie. Voilà qu'elle le libère et en passant elle lui a piqué son arme. Auparavant c'était lui qui l'avait saisie et voilà qu'ils ont changé les rôles.

Le rebelle se relève quand elle s'écarte de lui. Il pose sa main sur la blessure qu'il a aux côtes. Un filet de sang qui s'échappe de sa plaie. Elle est plus douloureuse que la marque à sa gorge. Il appuie dessus et esquisse une grimace rapide. Il s'humidifie les lèvres en passant un coup de langue.

Alexandre se retourne et commence à marcher en étant dos à Adalind. Il fait un cercle et se retrouve à nouveau face à elle. Elle vient de charger l'arme et ce geste fait sourire le rebelle. Elle peut le tuer mais pourtant il ne s'incline pas. Trop digne pour montrer sa faiblesse face à une femme. Il sait qu'elle ne tirera pas. Il craque par terre. Au pied de la militaire et relève les yeux pour les plonger dans les siens. Il lui révèle son plus beau sourire. Légèrement narquois. Le rebelle plaque son torse contre le bout du fusil et pose sa main qui n'est pas appuyée sur sa blessure contre celle de la femme.

- Comme ça on aime jouer avec les armes. Allez. Tire donc qu'on en finisse. Bien sûr il laisse son rire prendre le dessus et une lueur de défi éclairer son regard bleu.
 


 
codage par whatsername. sur Libre Graph'

- - - - - - - - - - - - - - - -

   

   Que fais-tu là? Ne t'ont pas dit que c'était interdit de parler aux inconnus ? De te promener dans les bois alors que le loup y est ? Je te ferai trembler. Des tremblements incessants qui te tirailleront de par et d'autre. Un sentiment violent de peur qui fera chavirer ton coeur vers les limbes. ALEXANDRE
   
Revenir en haut Aller en bas
Adalind V. Silverton

Adalind V. Silverton

Messages : 13
Points : 19
Date d'inscription : 31/08/2014
Localisation : là où tu ne l'imagines pas. 8D

Carte d'Identité
Relations:

• iron. (ft. alexandre ferbaut) Empty
MessageSujet: Re: • iron. (ft. alexandre ferbaut)   • iron. (ft. alexandre ferbaut) EmptyDim 21 Sep - 17:01

from the dawn of time to the end of days i will have to run, away.



alexandre ferbaut
adalind v. silverton


Une fois les balles insérées dans le réservoir, elle ne le quitte plus des yeux. Elle et Bastet surveillent ses moindres gestes. Il était amer pour elle d'avouer qu'il avait un de ces regards ... mais, chez elle, ça ne marche pas. Elle garde la mâchoire scellée et le regard dur. Mais son humour déplacé la fait sourire, contre son gré. Elle est bien moins crédible ainsi. Il a mal. Cela satisfait Vanity. Qui reste crue de la mauvaise blague qu'il lui avait fait. L'homme s'écarte d'elle pour finalement se trouver en face. Et il s'abaisse à ses pieds. Replonge son regard dans le sien. A croire qu'il lui fut délicieux d'accorder leurs prunelles. Et il lui offre un sourire sublime. Elle a compris son jeu. Elle s'empresse alors d'étirer ses lèvres pour transformer son visage sévère en un minois radieux et séduisant. Et il dépose son torse contre le point de l'arme et pose sa main propre (celle qui n'était pas en train de retenir le sang des estafilades) sur la poitrine de la demoiselle. Elle baisse les yeux sur celle-ci avant de revenir aux iris du faux implorant, et se souvint de sa phrase qui l'avait fait sourire.

- J'ai pas l'habitude qu'un homme me touche la poitrine de cette façon.

Elle s'abaisse lentement jusqu'au visage du rebelle, et retire l'arme de son torse. Ses lèvres s'étirent encore, tandis que ses yeux pétillent. Et elle se redresse subitement.

- C'est assez tentant, mais je veux les garder pour un cause plus utile.

Elle prend sa main et le relève rapidement, avant de déchirer un morceau de son propre habit et de le plaquer sans douceur sur sa plaie, aux côtes. Et elle lui jette un autre regard, avant de s'apercevoir qu'elle tient toujours sa main, et de la retirer très rapidement.


Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




• iron. (ft. alexandre ferbaut) Empty
MessageSujet: Re: • iron. (ft. alexandre ferbaut)   • iron. (ft. alexandre ferbaut) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
• iron. (ft. alexandre ferbaut)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonne Fête Alexandre
» Alexandre Taylor
» Iron man
» Iron Bull, la voie du Qun
» Alexandre & Hitler

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origine :: LA VILLE :: La base militaire-
Sauter vers: